Trop d’oméga 6 pas assez d’oméga 3

Pour bien fonctionner, nos cellules ont besoin d’avoir des membranes fluides permettant à l’insuline de faire rentrer le glucose à l’intérieur de ces dernières.

Or, les oméga 6 en excès rigidifient les membranes des cellules qui deviennent moins sensibles à l’insuline, développent l’épidémie de surpoids, favorisent l’inflammation, contractent les vaisseaux sanguins et augmentent la pression artérielle ou encore diminuent la fluidité du sang et nuisent à la santé.

Notre alimentation moderne est trop riche en oméga 6 par rapport aux oméga 3.

Nous trouvons aujourd’hui dans notre assiette 20 à 50 oméga 6 pour 1 oméga 3 alors que la valeur conseillée est de 6 pour 1.

Les Esquimaux et les Japonais affichent un rapport de 3 oméga 6 pour 1 oméga 3.

D’où la priorité de rééquilibrer d’urgence le ratio oméga 6 / oméga 3 dans notre alimentation aujourd’hui en faveur des oméga 6 qui augmentent l’inflammation (la cellulite en fait partie), la coagulation et la croissance des cellules adipeuses et cancéreuses.

En fait, c’est la diminution de la consommation de graisses saturées qui a généré l’augmentation massive des glucides raffinées d’une part mais surtout des graisses polyinsaturées industrielles (tournesol, maïs, soja…) riches en oméga 6.

C’est la production alimentaire de masse qui a poussé l’industrie à raffiner ces huiles qui sont stables mais pratiquement dépourvues d’oméga 3.

Ajoutons à cela l’évolution des techniques intensives d’élevage qui ont éloigné le bétail des grasses prairies à l’herbe gorgées d’oméga 3 pour la remplacer par du maïs et du soja très riches en oméga 6.

La composition des lipides des œufs, des laitages ou des fromages a elle aussi changé pour les mêmes raisons.

Les volailles sont nourries au maïs, des céréales riches en oméga 6.

Vérifiez les menus des animaux dont vous consommez la viande ou les produits dérivés (fromage, lait, œuf…) et fuyez les élevages qui recourent aux maïs et soja.

Je vous recommande la viande de l’association au Label Bleu-Blanc-Cœur, une filière nutrition avec des oméga 3 naturels.

Nous manquons sérieusement d’acides gras oméga 3, l’apport actuel moyen en France est de 0,8 gramme par jour alors que la dose quotidienne nécessaire pour combler nos besoins tournerait autour de 2 grammes.

On trouve des oméga 3 dans les noix, les huiles de colza et de lin mais aussi dans les poissons gras comme le saumon ou la truite.

L’huile d’olive (oméga 9) symbole de la diète méditerranéenne protectrice du cœur contient peu d’acides gras oméga 3 mais est très riche en antioxydants. En outre, elle est très riche en acides gras monoinsaturés (oléique), pauvre en acides gras saturés et en oméga 6. Elle est donc parfaitement complémentaire de l’huile de colza et en gênant le métabolisme des oméga 6, elle favorise indirectement les oméga 3. L’huile d’olive contribue également à faire baisser la glycémie, diminuant ainsi la sécrétion d’insuline et donc le stockage en graisse.

Une cuillère d’huile de colza apporte 1 à 1,5g d’oméga 3 d’origine végétale (acide alpha linolénique), elle est riche en acides gras monoinsaturés comme l’huile d’olive tout en apportant peu d’acides gras saturés et d’oméga 6.

Votre huile de table est un aliment clef et je vous conseille d’utiliser exclusivement l’huile de colza et l’huile d’olive comme huile de base pour les assaisonnements et la cuisine.

Rassurez vous, les bénéfices d’une alimentation riche en oméga 3 peuvent s’exercer à tout moment à condition de réduire parallèlement l’apport d’oméga 6.

Dans ce cas, il ne faut que 35 jours pour améliorer vos concentrations d’oméga 3 dans le sang et en tirer parti pour optimiser votre santé pour contribuer au bon fonctionnement cérébral, cardiovasculaire, de la vision et atteindre vos objectifs de perte de poids.

Fotolia 31190732 XS 300x200 Trop doméga 6 pas assez doméga 3

Nous manquons sérieusement d’oméga 3

Vous pouvez commander des oméga 3 sur la boutique en ligne de compléments alimentaires Nutricoslab, des produits que j’ai sélectionnés pour vous et que je consomme régulièrement.

Et vous, pensez vous avoir un apport suffisant en oméga 3 ?

 

Vous pouvez me laisser un commentaire, j’aurai le plaisir de répondre à vos questions et si cet article vous a plu, partagez le sur Facebook ou Twitter.



A propos de l'auteur  :  Patrick Boillin
Patrick Boillin est un promoteur infatigable de son Programme pour lutter contre le surpoids et les dégâts causés sur la santé.
Rejoignez Patrick Boillin pour retrouver la ligne et gagner en vitalité, perdre du poids durablement et sans stress en mangeant à votre faim sans reprendre vos kilos, brûler la graisse en épargnant vos muscles, vous raffermir et éliminer la cellulite.
Patrick Boillin propose d'être votre Coach Minceur privé et vous fait juge de l'efficacité de son Programme, solution minceur personnalisée facile à suivre, sans restriction de quantité et sans calcul de calories.
Des résultats qui vont au delà de la perte de poids, c'est un style de vie et un véritable concept de santé globale.
Rejoignez Patrick Boillin sur http://www.coachaffinity.com pour maigrir en forme, reprendre votre vie en main, conserver votre santé et réussir votre longévité.
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *